Cahors Rugby n’y arrive pas à Saint-Sulpice-La-Pointe

 

NBonus défensif pour les Ciel et Blanc.

Il y a des dimanches où rien ne veut sourire. Un adage vieux comme l’ovalie qui résume l’après-midi qu’ont connu les hommes du président Didier Valade sur le terrain de Saint-Sulpice-La-Pointe. Menés à la pause 8 à 0, après avoir manqué une pénalité face aux barres, les Ciel et Blanc sont revenus dans la roue des locaux après un essai d’Uiki Huakau avant d’encaisser une rafale de pénalités. Menés 20 à 5, les Cadurciens lâchaient enfin les chevaux et scoraient deux fois (Thomas Laussac et un essai de pénalité).

Une défaite 20 à 17 qui a du mal à passer pour le co-entraîneur Manu Rodrigues : « On décroche le bonus défensif en fin de rencontre mais on ne peut pas s’en satisfaire… C’est compliqué d’exister dans un match si tu n’as pas l’envie et si tu y ajoutes de la fébrilité… Quand on a compris que l’on pouvait jouer on les a mis en difficulté. Il va falloir se remettre au travail pour la réception de Gruissan… 

> La B s’est inclinée de son côté 20 à 16

Photo d’illustration et remerciements Pierre Lasvènes

© Photo et article : Médialot

Cahors Rugby perd d’un point à Desprats face à l’ES Catalane

 

Nouvelle défaite à domicile des Ciel et Blanc.

Ce dimanche 14 novembre, les Ciel et Blanc recevaient l’ES Catalane à Lucien Desprats. Après une minute d’applaudissements en mémoire de Marc Gibily, ancien joueur de Cahors Rugby qui vient de nous quitter, le coup d’envoi a été donné par Martial Guilhem, lui aussi ancien joueur du club, atteint de la maladie de Huntington.

Le premier acte a vu les Catalans marquer un essai à la 16ème sur pénaltouche avant que les coéquipiers de François Richard ne prennent les opérations en main avec notamment un superbe essai de Jules Jimenez à la 31ème. A la pause, ils menaient au score 13 à 8.

Un faux rythme s’emparait alors des débats lors de la seconde période. Les visiteurs ne s’affolaient pas et se nourrissaient des fautes albicelestes pour passer devant à l’heure de jeu après deux pénalités, 14 à 13. Ils en rajoutaient une 7 minutes plus tard. Jordan Recchia entretenait l’espoir en ramenant les siens à portée. 16 à 17. Les locaux rateront une dernière pénalité (difficile à près de 50 m) à deux minutes de la fin avant de se ruer à l’attaque une dernière fois… en vain. Score final 16 à 17 (bonus défensif).

« C’est toujours la même chanson…C’est un match que l’on ne doit jamais perdre…. Si on continue comme ça, nous n’y arriverons pas » a déclaré Didier Valade, le président.

> De son côté, la B l’a emporté 33 à 10 décrochant le bonus offensif. 

© Photo et article : Médialot

Bonus défensif pour Cahors Rugby à Gaillac

 

Les Ciel et Blanc ne sont pas revenus bredouilles du Tarn.

Les hommes du président Didier Valade se sont inclinés sur le terrain de Gaillac 13 à 6 décrochant le bonus défensif. « Nous ne repartons pas bredouilles. Nous étions venus chercher quelque chose… on va se contenter du bonus défensif même si je pense que nous aurions pu espérer mieux notamment en fin de match où nous les avons fait douter » a indiqué Manu Rodrigues, le co-entraîneur des Ciel et Blanc. 

> De son côté, la B a perdu 62 à 5

© Photo et article : Médialot